Le fil des jours

Pour se souvenir du déroulement de la veille, cette jeune amnésique décidait chaque soir de poster une lettre à sa propre attention.
Espérant ne plus se prendre les pieds dans le fil des jours, elle résumait sa journée dans chacune de ses correspondances.
Mais comme elle avait un mal fou à mémoriser sa propre adresse, elle ne les recevait jamais.

Anthony Passeron

Comme une carpe

Ce ventriloque de métier avait si peu de succès qu’il avait rapidement dû compléter son salaire en trempant dans de petits trafics de stupéfiants.
Le jour où il s’était fait pincer, face au commissaire qui lui proposait de livrer le nom de ses fournisseurs en échange de sa liberté, il se souvint avec angoisse du sort réservé par le milieu aux balances en tout genre.
Mais grâce à son art un peu désuet, il pu éviter à la fois la prison et les représailles car concrètement, ce n’était pas lui qui avait parlé.

Anthony Passeron

Faute grave

En l’espace de quelques années, cette jeune rédactrice était devenue une véritable référence dans le domaine des fausses nouvelles.
Théorie du complot, invasion extraterrestre ou remise en cause de faits historiques, ses publications étaient relayées en masse par des milliers d’internautes crédules.
Son ascension fut soudainement arrêtée par un licenciement pour négligence car elle avait, par excès de confiance, publié une information sans en avoir vérifié la fausseté, et qui s’avéra malheureusement tout à fait vraie.

Anthony Passeron

Une découverte prometteuse

En regagnant son laboratoire, le docteur Fox fut d’abord surpris de ne pas y retrouver le patient qui était censé l’attendre pour la constatation des premiers résultats.
Il découvrit finalement son jeune cobaye prostré contre une armoire, particulièrement gêné et refusant strictement de lui faire face.
Ce n’est que lorsqu’il s’offrit enfin au regard de son médecin que Fox constata avec stupéfaction une érection absolument inattendue qui le priverait certes du Nobel mais lui ouvrirait bientôt les portes d’un succès commercial autrement plus vertigineux.

Anthony Passeron